Originaire d’Afrique, le Desmodium bio antioxydant naturel puissant adscendens bio est une plante herbacée rampante de la famille des légumineuses.

Naturellement riche en flavonoïdes et en tryptamine, il favorise le bon fonctionnement du foie en le protégeant contre les agressions toxiques (pesticides, herbicides…).

Le Desmodium adscendens bio joue également un rôle de draineur hépatique : il soutient le foie dans ses fonctions d’élimination des toxines.

Un dysfonctionnement du foie pouvant avoir diverses conséquences (sensation de fatigue, phénomènes de perte d’appétit et d’amaigrissement…), le Desmodium adscendens bio est un allié de choix pour aider à maintenir l’équilibre hépatique.

Le desmodium bio favorise le fonctionnement hépatique.

Le desmodium bio favorise le fonctionnement hépatique.

Origine

Originaire des zones équatoriales d’Afrique et d’Amérique Latine, le Desmodium bio est très répandu dans les forêts du Sénégal, de Guinée, de Sierra Leone, du Libéria, de Côte d’Ivoire et du Ghana.

Les atouts de DESMODIUM adscendens :

Dosage précis : 600 mg par comprimé.
Plante sauvage récoltée manuellement : n’ayant subi aucun traitement chimique, le Desmodium adscendens biologique est d’une qualité exceptionnelle.
Utilisation facilitée : complément alimentaire sous forme de comprimés sécables, à avaler avec un verre d’eau.
Conseils d’utilisation

Adultes : 2 à 5 comprimés par jour.
Enfants : ½ comprimé par jour, par 15 kg de poids corporel.
A avaler avec de l’eau.

Présentation

Boîte de comprimés

Composition

Complément alimentaire à base de Desmodium adscendens bio.

Ingrédients : Poudre de Desmodium adscendens issu de l’agriculture biologique (tige et feuille), maltodextrine, amidon de Riz, antiagglomérants : phosphate dicalcique et tricalcique, stéarate de magnésium (origine végétale).

Sans colorant, sans conservateur, sans gluten.


Desmodium bio antioxydant naturel puissant.

Cette plante africaine a été rapportée dans les années 1970 par le Dr Pierre Tubéry. Depuis, elle a été utilisée par des dizaines de milliers de personnes qui ont pu se débarrasser des troubles hépatiques les plus graves.

Le cheminement d’une découverte
Tout a commencé vers 1960. À cette époque, le Dr Pierre Tubéry et son épouse le Dr Anne-Marie Tubéry-Crauzes exercent dans un dispensaire au Cameroun. Ils recueillent les témoignages de plusieurs Européens guéris en quelques semaines d’hépatites sévères. Grâce à un infirmier camerounais, ils réussissent à identifier la plante utilisée par les guérisseurs traditionnels : le Desmodium adscendens bio. De retour en France, avec d’autres scientifiques de la faculté des sciences de Toulouse, ils commencent des recherches botaniques, phytochimiques, toxicologiques et pharmacologiques. D’autres laboratoires en Europe et en Afrique s’y mettent aussi. Ainsi, trois études du Centre International de Toxicologie d’Évreux, montrant une totale absence de toxicité, sont confirmées par des scientifiques de Metz et de Montpellier. L’analyse des principes actifs révèle une concentration d’alcaloïdes (dont l’isovitexine), de saponines, d’antocyanes et de flavonoïdes. En 1994, Olivier Heard, de la faculté de pharmacie de Tours, réussit à expliquer le fonctionnement du Desmodium adscendens bio qui agit comme protecteur de la cellule hépatique.

Desmodium bio la plante de foie en bonne santé

Desmodium bio la plante de foie en bonne santé

Il soigne le foie et de nombreuses affections
En France, la première guérison spectaculaire a été observée en 1973. (…) Rapidement, le remède s’est imposé comme le traitement naturel le plus efficace pour lutter contre les agressions que subit le foie, qu’elles soient virales ou chimiques, notamment suite à une intoxication alcoolique ou médicamenteuse. (…) De nombreux essais cliniques en France, en Italie et au Mali ont confirmé l’action de la plante, non seulement pour les troubles hépatiques, mais aussi pour ses deux autres indications majeures : pendant un traitement de chimiothérapie et en cas d’allergies.

La chimiothérapie
Le desmodium bio sous forme de tisane ou de soluté concentré, permet de mieux supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

Les allergies
La tisane de desmonium bio permet de soulager l’asthme et l’eczéma. L’oedème de Quincke avec récidive peut aussi disparaître.

La fibromyalgie
Les fibromyalgiques témoignent d’une amélioration grâce au desmodium bio, avec une accalmie des spasmes musculaires.

Soyez un consommateur averti

Le desmodium bio est disponible sous différentes formes et différentes marques dans la plupart des pharmacies, magasins de produits naturels.

Les prix « normaux » sont de 10,50 € les 100 grammes de plante sèche et de 16 € le soluté concentré en flacon de 150 ml . Mais on trouve aussi des sirops liquides à 80 € les 200 ml !!!!!!

Il est difficile de comprendre de tels écarts de pix, quand on sait que le desmodium bio est une plante très commune !!!!

Autre problème: la faible concentration des gélules. Certains patients se plaignent de l’inefficacité de la plante, mais oublient de faire un calcul évident :

6 gélules de 200 mg de poudre de feuilles correspondent à 1,2 g de desmodium bio. Or,la dose quotidienne nécessaire en cas de problème hépatique est estimée à au moins 8 g de plante sèche.

Quelle posologie ?

Décoction: 1 litre d’eau froide pour 8 à 10 g de plante sèche par jour. Porter à ébullition douce pendant 10 minutes. Boire dans la journée. Pour les troubles hépatiques ou les allergies, il faut suivre ce traitement de 8 jours à plusieurs semaines.
Pour une chimiothérapie, il faut commencer 3 jours avant et continuer 7 jours après la chimio.

Solution concentrée : 2 à 4 cuillerées à café par jour avec la même durée de traitement que la tisane.
Gélules: Il en existe de toutes sortes à tous les prix. Les laboratoires conseillent de 4 à 8 gélules par jour; en réalité, c’est souvent insuffisant. Il faut donc faire un calcul à partir du poids de plante dans chaque gélule pour atteindre la dose conseillée de 8 à 10 g par jour.

Aucune contre indication
Selon toutes les études, toxicologiques et pharmacologiques, il n’y a pas d’effet secondaire. Selon certains témoignages, certains patients en prennent pendant plus de 6 mois et n’ont observé que des effets positifs. Certaines personnes trouvent la tisane désagréable, d’autres, au contraire, la boivent avec plaisir. A chacun de se faire une idée . Pour adoucir on peut ajouter du miel ou, mieux encore, du sirop de kitul… mais il faut éviter le sucre. On peut associer le desmodium bio à d’autres plantes hépatiques comme le chardon-marie, ou le romarin. Et, pour drainer le foi, mangez des artichauts, des pissenlits, ou du radis noir.

Sources : eurekasophie.unblog.fr


Le nom scientifique “Desmodium bio antioxydant naturel puissant adscendens” désigne tout simplement un gros trèfle aux effets très bénéfiques pour la protection du foie. Voyons son origine, ses vertus médicinales et les lieux de commercialisation.

Origine

Le desmodium est une plante originaire d’Afrique, plus particulièrement du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, et se développe à l’état sauvage dans les zones équatoriales humides. Cette plante grimpante se situe souvent au pied des palmiers ou des cacaoyers.

Les recherches et les études scientifiques élaborées par les docteurs Tubery ont permis de mettre en évidence les propriétés et les effets bénéfiques du Desmodium sur le foie et notamment sur les affections hépatiques. Grâce à ces travaux, l’utilisation du Desmodium s’est développée dans les milieux médicaux et hospitaliers et ses effets ont été reconnus par le corps médical.

Fleur de Desmodium bio

Fleur de Desmodium bio

Comment utiliser cette plante ?

Cette plante est vendue sous diverses formes dont les plus courantes sont décrites ci-dessous.

Tisane Desmodium

La plante hachée et broyée se présente sous forme de poudre. Cette poudre est utilisée comme une décoction ou une tisane. La posologie moyenne est 10 grammes de poudre pour un litre d’eau. Il suffit de faire bouillir et de filtrer la solution pour obtenir une boisson claire et consommable.

Desmodium liquide

Cette solution, obtenue à partir de la décoction de la plante, se présente sous forme de flacon et se dilue dans de l’eau ou du jus de fruit.

Comprimés

Les gélules contiennent un concentré de décoction de la plante. La posologie moyenne pour un adulte est de trois gélules par jour. Les comprimés facilitent la prise et la régularité du traitement.

Quelles sont ses vertus médicinales ?

Protection et régénération du foie
Le Desmodium est préconisé essentiellement dans les problème de foie car cette plante a des propriétés régénératrices et protectrices. Il agirait contre :

– les hépatites virales

– la jaunisse

– les hépatites A ou B

– l’hépatite C.

Le Desmodium agirait également contre l’asthme, la bronchite et a un effet cicatrisant.

Comment s’en procurer ?
Il est préférable d’acheter le Desmodium dans les pharmacies spécialisées en herboristerie. Une conseillère pourra vous apporter des informations concernant l’utilisation du produit et la bonne posologie selon le cas à traiter.


Quelles sont les vertus qui se dissimulent derrière le nom scientifique complexe Desdemodium adscendens bio antioxydant naturel puissant?

Ce nom bien compliqué désigne tout simplement un gros trèfle aux effets très bénéfiques pour la protection du foie. Voyons, dans l’ordre chronologique, l’origine du Desmodium adscendens, son utilisation, ses vertus médicinales et les points de vente pour s’en procurer.

Quelle est l’origine du Desmodium adscendens ?

Origine
Le desmodium est une plante originaire d’Afrique, plus particulièrement du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, et se développe à l’état sauvage dans les zones équatoriales humides. Cette plante grimpante se situe souvent au pied des palmiers ou des cacaoyers.
Les travaux des docteurs Tubery Pierre et Anne-Marie
Les recherches et les études scientifiques élaborées par les docteurs Tubery ont permis de mettre en évidence les propriétés et les effets bénéfiques du Desmodium sur le foie et notamment sur les affections hépatiques. Grâce à ces travaux, l’utilisation du Desmodium s’est développée dans les milieux médicaux et hospitaliers et ses effets ont été reconnus par le corps médical.

Feuille séchées de Desmodium adscendens bio

Feuille séchées de Desmodium adscendens bio

Comment utiliser cette plante ?

Cette plante est vendue sous diverses formes dont les plus courantes sont décrites ci-dessous.
Tisane Desmodium
La plante hachée et broyée se présente sous forme de poudre. Cette poudre est utilisée comme une décoction ou une tisane. La posologie moyenne est 10 grammes de poudre pour un litre d’eau. Il suffit de faire bouillir et de filtrer la solution pour obtenir une boisson claire et consommable.
Le Desmodium liquide
Cette solution, obtenue à partir de la décoction de la plante, se présente sous forme de flacon et se dilue dans de l’eau ou du jus de fruit.
Comprimés
Les gélules contiennent un concentré de décoction de la plante. La posologie moyenne pour un adulte est de trois gélules par jour. Les comprimés facilitent la prise et la régularité du traitement.

Quelles sont ses vertus médicinales ?

Protection et régénération du foie
Le Desmodium est préconisé essentiellement dans les problème de foie car cette plante a des propriétés régénératrices et protectrices. Il agit contre :
Les hépatites virales.
La jaunisse.
Les hépatites A ou B.
L’hépatite C.
Le Desmodium agit également contre l’asthme, la bronchite et a un effet cicatrisant.
Cette plante a donc des vertus médicinales prouvées scientifiquement et vérifiées chez les patients. C’est un remède à ne pas négliger et à faire connaître autour de vous.

Comment s’en procurer ?

Vente en commerce
Il est préférable d’acheter le Desmodium dans les pharmacies spécialisées en herboristerie. Une conseillère pourra vous apporter des informations concernant l’utilisation du produit et la bonne posologie selon le cas à traiter.


Le desmodium bio antioxydant naturel puissant adscendens est le remède d’une grande efficacité pour traiter l’asthme bronchique.

Il est bon pour traiter le mal de dos en soulageant les inflammations et les contractures musculaires. Le desmodium (gros trèfle) porte son action sur la relaxation des muscles des bronches, essentiel dans la crise d’asthme.

Propriétés thérapeutiques :Bienfaits hépatoprotectrices.

Le desmodium adscendens est un hépatoprotecteur, il permet la régénération et protection de la cellule hépatique. Le desmodium adscendens normalise les transaminases, un marqueur de la souffrance hépatique, dans les hépatites aigues, puisqu’il limite la toxicité hépatique.
Il a un rôle primordiale dans toutes les phases où le foie est agressé par un agent exogène (virus, médicament, chimiothérapie…) Ou endogène (réaction auto-immune en particulier). Le desmodium est réellement la solution la plus adapté pour toutes les agressions dont le foie souffre.

Desmodium bio pour le foie

Desmodium bio pour le foie

Bienfaits sur l’asthme bronchique.

Le desmodium est idéal en traitement de l’asthme bronchique, il permet l’amélioration et la rémission chez la plupart des patients asthmatiques traités.
Ces propriétés antiasthmatiques, interfèrent avec la production de nombreux éléments chimiques qui sont libérées au cours de la crise d’asthme.
Le desmodium a un effet relaxant sur les tissus pulmonaires et il freine les contractions et les pressions circulaires induites par ses différentes substances. Il a été démontré que l’effet de relaxation des muscles bronchiques intervient très rapidement (en une ou deux minutes).
Le desmodium stimule aussi les canaux potassiques qui ont un rôle dans la régulation de la tonicité des muscles lisses des voies aériennes et cause la libération de molécules constrictives dans les poumons.

Bienfaits anti allergique.

Le desmodium adscendens à un effet anti allergique, puisqu’il est utilisé pour prévenir les allergies saisonnières telles que rhume des foins, etc.
Le desmodium n’a pas la même action qu’un antihistaminique, mais il inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses et, par la suite, diminue la constriction des voies aériennes et des poumons, mais aussi il agit sur la contraction musculaire dans d’autres organes du corps.
Le desmodium est un anti anaphylactique bénéfique dans les réactions allergiques amenant un choc anaphylactique mettent en jeu la vie de la personne.

Autres bienfaits.

Le desmodium est aussi utilisé pour soigner les maux de dos, il apaise également l’inflammation et soulage les contractures des muscles (crampes, courbatures, spasmes musculaires, etc.) et amène à une récupération plus rapide après l’effort physique.
Principaux constituants :Le desmodium renferme des saponosides, des flavonoïdes, des alcaloïdes isoquinoléiques (tétrahydroisoquinoléines), des anthocyanosides et des dérivés de la tryptamine.
Utilisation traditionnelle :Le desmodium adscendens possède un long passé traditionnel, en Afrique, il est utilisé par les tradipraticiens (un tradipraticien exerce une pratique médicale non conventionnelle, reposant sur des approches présentées comme respectant les traditions, dans certaines communautés africaines) afin de traiter les maladies du foie, les crises d’asthme et la jaunisse.

Les tribus de la forêt amazonienne utilisent depuis des siècles, le desmodium. Il s’en servait en cas de nervosité et pour soigner les infections vaginales. Il était un remède très réputés dans les tribus pour le traitement de la malaria.
La tribu garifuna, au nicaragua, se servaient des décoctions des feuilles pour soigner des troubles comme la diarrhée, les maladies vénériennes et aussi pour faciliter la digestion.
Recherche :Des études sur le desmodium ont été effectué pour confirmer ses propriétés lorsqu’il fut introduit en France par des médecins ayant travaillé en Afrique.

Propriétés hépato protectrices.
Des études ont prouvé que le desmodium adscendens réduisait la toxicité hépatique induite par le tétrachlorure de carbone : par diminution du niveau des transaminases, un marqueur de la souffrance hépatique.
Plusieurs études scientifiques montrent les bienfaits du desmodium, sur l’hépatite b en diminuant rapidement l’ictère, et sur l’hépatite c, une amélioration importante du fonctionnement hépatique.

Des effets sur les poumons.
Les tradipraticiens (un tradipraticien exerce une pratique médicale non conventionnelle, reposant sur des approches présentées comme respectant les traditions, dans certaines communautés africaines) du ghana utilisent depuis très longtemps les feuilles de desmodium pour soigner l’asthme bronchique. D’autres études permirent de certifié ces résultats.
Des chercheurs ont observé l’effet relaxant sur les muscles des bronches qui intervenait en moins de deux minutes.
Origine :Le desmodium adscendens est une plante herbacée, qui pousse à l’état sauvage, soit en rampant ou en grimpant contre les troncs d’arbre.
Elle est originaire d’Afrique de l’ouest (Sierra Leone, Libéria, Ghana), aussi dans les zones équatoriales d’Afrique et d’Amérique Latine.
Le desmodium adscendens est une plante pouvant mesurée de 50 cm à 1,50 m de haut, à multiples branches. Ces feuilles sont velues et font de 8 à 13 cm de long et sont composées de trois folioles ovales. Les fleurs sont légèrement pourpres petites et cachées. Les fruits sont des cosses de forme ovales et velues, toujours par deux.
Précaution :Des effets indésirables éventuels, nausées, et diarrhée.
Aucune toxicité connue mais par précaution il est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitements sauf avis médical.
Utiliser pour :Dans toutes les situations ou le foie est agressé par un élément extérieur (virus, médicaments, alcool, etc.), hépatites virales aiguës et chroniques, A, B et C au stade préliminaire, prévention des effets secondaires de la chimiothérapie anticancéreuse, alcoolisme, traitement médicamenteux au long cours (neuroleptiques, traitement hormonal substitutif), traitement de fond des allergies avec hypersensibilité immédiate (rhume des foins, urticaire, allergies digestives, certains asthmes), hépatoprotecteur, antispasmodique, antiallergique, migraines, mal de dos, douleurs musculaires et articulaires.
Divers :Il est important de le faire remarquer mais le desmodium adcendens n’est pas un draineur du foie, comme on pourrait le croire. C’est un protecteur de la cellule hépatique avant tout.


Desmodium bio antioxydant naturel puissant.

Fabaceae

Légumineuse herbacée des zones équatoriales et tropicales d’ Afrique ,qui pousse à l’état sauvage en s’entourant autour des troncs des palmiers à huile ou des cacaoyers

Les feuilles sont trifoliées alternes, les fleurs blanches ou violètes, et le fruit est une gousse verte

Les parties utilisées en phytothérapie sont la tige et les feuilles

Le Desmodium est utilisé traditionnellement en Afrique pour traiter les hépatites et l’asthme

Il fut introduit en Europe par le Dr Pierre Tubéry

Principes actifs

– Saponosides triterpénoïdes : soyasaponines et dihydrosoyasaponines

Responsables de l’effet hépato protecteur

– Flavonoïdes

– Anthocyanes

– Alcaloïdes dérivés de la tryptamine

Desmodium adscendens

Desmodium adscendens

Propriétés

→ Propriétés hépato protectrices

Le Desmodium régénère et protège la cellule hépatique des dommages causés les virus des hépatites ( A B C ) , les médicaments, l’alcool, les toxiques de l’environnement

Il normalise les transaminases, la bilirubine

→ Propriétés antiasthmatiques, antispasmodiques

Dues aux saponosides des extraits aqueux et alcooliques

– Diminution de la libération de l’histamine au niveau des intestins et des poumons

– Action relaxante des muscles lisses bronchiques , due à la modulation de la cyclo-oxygénase

Utilisation médicinale en phytothérapie

→ protection du foie

– Le Desmodium est un traitement indispensable en cancérologie, protégeant des effets hépatotoxiques des chimiothérapies anticancéreuses

– Les hépatites virales aigues ou chroniques, et complément également indispensable du traitement des hépatites C et B par l’interféron

– L’hépatite alcoolique

– La NASH, la stéatose hépatique non alcoolique, dans les syndromes métaboliques

→ Les douleurs d’origine hépatique, du fait des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires

→ Les allergies

Traitement de fond des allergies respiratoires ,rhume des foins, rhino-sinusites allergiques, toux spasmodique, des urticaires, de l’eczéma

Asthme en traitement préventif des crises, asthme non stabilisé à composante inflammatoire et spasmodique importante

Comment le prendre ?

Utiliser la décoction en priorité quand cela est possible : 6 à 10 g dans 1litre d’eau , faire bouillir 15 mm, et boire dans la journée

( seul problème, le gout vraiment pas terrible )

Autrement privilégier les formes liquides, aqueuses ou hydro-alcooliques, ou en solution glycérinée ( EPS) ,beaucoup plus concentrées

Eviter les formes en gélules de poudre, trop peu concentrés en principes actifs( il faut en prendre de grandes quantités )


Le Desmodium bio antioxydant naturel puissant adscendens est une plante herbacée bisannuelle, appartenant au genre desmodium, à la famille des Fabaceae, sous-famille des Faboideae.

Les botanistes la nomme “Desmodium adscendens” ou “Desmodium procumbens”, nous la connaissons sous des noms, tels que: trèfle savane, colle colle, gros trèfle, desmodium,…

En phytothérapie on utilise les tiges et les feuilles.

1°) Étymologie.

Non connue.

2°) Histoire.

En Afrique, le Desmodium adscendens est utilisé depuis fort longtemps par les soigneurs traditionnel pour diverses affections hépatiques (foie), dont l’hépatite virale, et les problèmes pulmonaires.

Certaines tribus de la forêt amazonienne et du Nicaragua pratiquent encore des décoctions et des bains de racines séchées de Desmodium, appelé <>, pour guérir les affections vaginales, la nervosité ou certains troubles digestifs.

Les Docteurs Pierre et Anne-Marie TUBERY ont découvert au cours de leurs travaux sur le desmodium procubens, de 1959 à 1963, dans un dispensaire hôpital du Cameroun, les propriétés hépatoprotectrice de cette plante.

3°) Habitat.

Originaire des zones équatoriales d’Afrique et d’Amérique latine, Desmodium adscendens est très répandue dans la zone équatoriale africaine où elle pousse à l’état sauvage, rampant dans des lieux humides ou contre les troncs des palmiers à huile ou des cacaoyers ou dans les jardins potagers.

Desmodium

Desmodium

4°) Description botanique.

Les feuilles de Desmodium adscendens sont trifoliolées alternes, les folioles obovales sont longues de 15 à 50 mm et larges de 10 à 30 mm.

La foliole médiane est nettement plus développée que les latérales. Le dessus des feuilles est glabre ou à poils appliqués clairsemés alors que le dessous est plus densément pubescent, ce qui donne une coloration plus claire à la face inférieure.

Les fleurs de desmodium sont lâchement disposées sur un racème axillaire ou terminal long de 10 à 15 cm. La corolle des fleurs est blanchâtre ou violacée et petite.

Le fruit de Desmodium adscendens est une gousse articulée longue de 10 à 25 mm et festonnée du côté inférieur.

5°) Composition.

-saponosides triterpénoïdes, dont Soyasapomines I et III.
-flavonoïdes (Vitexine et Isovitexine)
-Des dérivés de la tryptamine, à la teneur de 8 à 12 mg/kg
-anthocyanes
-alcaloïdes

6°) Propriétés et vertus.

-Protection du foie
-Antiasthmatique
-Antispasmodique
-Anti-inflammatoire
-Analgésique
-Antiallergique
-Dépuratif
-Diurétique
-Vulnéraire
-Immuno-modulateur.

Le Desmodium est considéré avant tout comme un “protecteur de l’hépatocyte”.

7°) Indications.

-Troubles du foie (suites d’hépatites virales ou médicamenteuses, d’intoxication…)
-Bronchite
-Spasmes musculaires
-Asthme

Le desmodium est actif pour stimuler la sécrétion de bile en cas d’insuffisance hépatique simple (paresse hépatique) mais aussi dans les affections hépatiques sévères comme celles provoquant un ictère (ancien nom : jaunisse). On conseille le desmodiul en cas de cirrhose, d’intoxications, d’obstruction des voies biliaires.

Les tradipraticiens du Ghana utilisent depuis très longtemps les feuilles de Desmodium pour soigner l’asthme bronchique. Le Desmodium n’agit pas comme un antihistaminique mais inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses et, par suite, diminue la constriction des voies aériennes et des poumons, et ainsi soulage l’asthmatique.

Le desmodium adscendens sous forme de tisane ou de soluté concentré, permet de mieux supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

8°) Contre-indications.

En l’absence de donnée clinique, il est contre-indiqué chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que chez les jeunes enfants.

9°) Effets indésirables.

Selon toutes les études, toxicologiques et pharmacologiques, il n’y a pas d’effet secondaire ou indésirable.

10°) Toxicologie.

L’étude menée par éthnobotanique et pharmacologie de l’université de Metz a montré l’absence de toxicité du Desmodium adscendens.


Desmodium bio antioxydant naturel puissant.

Famille des Fabacées
Légumineuse grimpante qui pousse à l’état sauvage contre le tronc de certains arbres dans les zones équatoriales d’Afrique et d’Amérique latine.

Partie utilisée :
Parties aériennes tiges et feuilles récoltées après la floraison.

Desmodium adscendens bio

Desmodium adscendens bio

Composants : Saponosides, Flavonoides

Tradition
Traditionnellement utilisé en Afrique comme protecteur hépatique et au Ghana en prévention contre l’asthme
Propriétés

– Hépatoprotecteur : il régénère et protège la cellule hépatique.
Le desmodium adscendens normalise les transaminases dans les hépatites aigues.
– Effet anti allergique , le desmodium adscendens inhibe la contraction des muscles lisses.
– Action neuroprotectrice non exploitée dans nos pays à l’heure actuelle.

Conseils d’utilisation
Tous les cas où le foie est agressé par un agent extérieur : virus ; alcool, médicament (ex : pilule contraceptive bien souvent mal métabolisé au niveau hépatique).

– Hépatites virales aiguës et chroniques.
– Prévention des effets secondaires de la chimiothérapie anti-cancéreuse
– Traitement médicamenteux au long cours (neuroleptiques, traitement hormonal substitutif…)
– Alcoolisme
– Traitement de fond des allergies avec hypersensibilité immédiate : rhume des foins, urticaire, allergies digestives, certains asthmes …

Toxicité absente mais par principe de précaution il est déconseillé lors de la grossesse et de l’allaitement sauf avis médical.

Présentation
Depuis quelques années cette plante voit son succès croissant mais aussi ses dérives.

Le choix de la forme galénique est primordial
Il faut entre 6 et 10 gr de plante sèche par jour, selon la pathologie, pour obtenir une efficacité réelle.

– Plante sèche : faire une décoction, mettre 8 à10 gr dans un litre d’eau et bouillir 1 /4 d’heure, filtrer et boire dans la journée.
Le goût est fade et peut rebuter, on peut alors rajouter une ou 2 goutte d’huile essentielle de romarin ou de citron.

– Extrait fluide aqueux : on en trouve sur le marché de concentrations diverses.
Il faut vérifier l’équivalence en plante sèche du soluté buvable : les solutions les plus dosées proposent une concentration de 1 :1 ou 1 :2. soit l’équivalence de 10g de plante sèche pour respectivement 10 et 20ml de solution.
Les moins dosés sont utilisés en prévention, en action de terrain, pour donner un coup de pouce à un foie fatigué. (soutien hépatique)

– Gélules de Poudre : souvent insuffisamment dosées pour avoir un effet réel. Si le traitement nécessite 10g de desmodium ; avec des gélules à 200 mg par exemple, il faudrait en prendre 50 par jour afin d’avoir la dose nécessaire.

Remarque :
Le Desmodium adcendens n’est pas un draineur du foie comme on peut parfois l’entendre ou le lire, c’est un protecteur de la cellule hépatique (comme le chardon-marie)

Comment choisir un produit de qualité
S’assurer que seules les partie aériennes sont utilisées, on peut les trouver mélangées à de la racine qui n’a pas les même propriétés.

S’assurer de la teneur en principe actif car l’action du desmodium est dose dépendante.

Sous forme de solution, vérifier que le stabilisant soit naturel, qu’il n’y ait pas d’alcool dans le produit fini.

Ne pas se laisser impressionner par les bulletins d’analyse que l’on voit fleurir un peu partout sur les sites, ils peuvent être « bidon ».

Nous vous conseillons d’informer votre médecin qui lui seul peut suivre les constantes hépatiques.


Desmodium bio antioxydant naturel puissant.

A – Hépatites virales

Il n’a pas été décelé d’action antivirale directe, mais l’action immuno-modulatrice a permis probablement une action antivirale indirecte.

a/ Phase d’invasion, souvent avec ictère (jaunisse)

C’est là que s’est appliquée la pratique traditionnelle africaine ; il s’agit le plus souvent d’hépatites A ou B.
Les résultats sont ici remarquables : disparition en une semaine de l’ictère, des nausées, des maux de tête, de la fatigue et de l’inappétence.

L’invalidité passe de deux ou trois mois à huit ou dix jours. Les transaminases se normalisent en dix à trente jours selon la gravité de départ. Le Desmodium adscendens bio a donc empêché le virus de détruire les cellules hépatiques.

Une étude portant sur 32 observations d’hépatite en phase d’invasion confirme ces données, y compris dans des cas sévères : un patient qui avait des transaminases à 8000 U a été rétabli cliniquement en huit jours ; les transaminases se sont normalisées après 40 jours. Les patients soignés précocement par le Desmodium adscendens bio ne passent pas à la chronicité.

Cas de l’hépatite C

Celle-ci a, en général, une phase de début très peu parlante, période de fatigue, petite fièvre faisant diagnostiquer un « état grippal » mais absence d’ictère qui aurait fait le diagnostic.

Cet épisode a toutes les chances de passer inaperçu et d’évoluer en quelques mois vers la chronicité comme l’hépatite B non traitée.

b/ Phase de chronicité

A la destruction de cellules hépatiques par le virus, s’ajoutent deux phénomènes : la fibrose hépatique (cicatrice des lésions) et, moins souvent, l’auto-immunité (attaque du foie par les propres lymphocytes du patient). Ces deux phénomènes peuvent évoluer vers des échéances fatales : la cirrhose et le cancer du foie.

Mais ces dangers peuvent être diminués par un actif extrait d’une autre plante de la pharmacopée africaine : l’acide sénégénique (issu d’un arbuste de la savane, de la famille des Polygalacées, dont on utilise les racines). Ce principe actif est obtenu après extraction sodique et hydrolyse (voir documentation disponible au C.R.P.). Le produit fini est nommé Sélongénine (chimiquement Sénégénate de magnésium).

Il présente deux propriétés pharmacologiques :
1- Action de sédation de l’action des lymphocytes dans l’auto-immunité, cette action étant liée à une inhibition de la transformation blastique (T.B.) des lymphocytes. Cette T.B. est une phase de rajeunissement qui précède la multiplication et l’augmentation de leur agressivité contre le foie. On maîtrise ainsi l’auto-immunité.
2 – Action anti-fibrose utilisée en médecine traditionnelle africaine conte les cicatrices vicieuses. Cette action maîtrise ainsi la fibrose hépatique et ses conséquences graves.

Concrètement,
on doit continuer le Desmodium adscendens bio si l’augmentation des transaminases persiste, traduisant la destruction des cellules hépatiques. Et surtout, ajouter la Sélongénine si la biologie prouve la fibrose (gamma GT et surtout fibrotest qui doit s’améliorer après quarante à soixante jours).

Le virus sera souvent éliminé dans l’hépatite B, rarement dans l’hépatite C, mais le patient aura un statut de « porteur sain » (cf. Bibliographie 10 et 11, les travaux des Professeurs Arouna KEITA ET Mauricio GRANDI).
Ce traitement est tout à fait compatible avec le traitement conventionnel :
Interféron et antiviraux.
Il peut :
– le rendre plus efficace (surtout dans la fibrose),
– lui permettre une meilleure tolérance (grâce au Desmodium adscendens bio),
– assurer une alternative en cas d’intolérance majeure ou d’inefficacité de l’interféron.

Desmodium adscendens bio

Desmodium adscendens bio

B – Le traitement ou la prévention des atteintes toxiques du foie (alcoolisme) ou des intolérances d’origine médicamenteuse (travaux du Docteur Anne-Marie TUBERY)

– Alcoolisme (mais la suppression du toxique s’impose) :
Tout traitement chronique au long cours (puisque la molécule thérapeutique est le plus souvent métabolisée et détoxiquée par le foie) induit à la longue une surcharge pour la cellule hépatique.
C’est ainsi que bénéficieront grandement de cures épisodiques de Desmodium adscendens bio, tous les patients qui suivent un traitement prolongé.
Parmi eux, ceux qui ont un traitement de neuroleptiques, somnifères ou psychotropes (dans le cas de dépression nerveuse), antibiothérapie au long cours, antiviraux (trithérapie du Sida), anticomitiaux, traitements hormonaux de la ménopause et également les contraceptifs (pilules). En cancérologie, les traitements antihormonaux (Tamoxifene, aromazine ou équivalents).

Prévention des effets secondaires de la chimiothérapie anticancéreuse
Les patients qui ont eu les premières chimiothérapies sans protection et qui ont introduit le Desmodium adscendens bio lors des suivantes, font bien la différence : suppression ou diminution des nausées, vomissements, inappétence ; autrement dit, un maintien de l’état général bénéfique pour la lutte anticancéreuse ou anti-leucémique.

C – Les allergies

Ce sont les allergies avec hypersensibilité immédiate qui obéissent au Desmodium adscendens. Elles sont caractérisées par la rapidité de leur survenue et l’augmentation des IgE totales : urticaires, oedèmes de Quincke, eczéma de contact, allergies digestives, asthme allergique.

Il faut en général trois à quatre semaines de Desmodium adscendens (la décoction de plante sèche est peut être préférable) pour obtenir un résultat souvent définitif.


Le Desmodium bio antioxydant naturel puissant adscendens est une plante herbacée rampante ou grimpante sur les troncs d’arbre.

On le trouve en Afrique équatoriale et en Amérique latine. Il est principalement utilisé par les tradipraticiens pour traiter des maladies du foie et les crises d’asthme. Quelques études sont venues confirmer son intérêt après qu’il fut introduit en France par des médecins ayant travaillé en Afrique.

Les tribus de la forêt amazonienne utilisent aujourd’hui le Desmodium, qu’elles appellent «amor seco», comme elles l’ont toujours fait depuis des centaines d’années. Un thé fait avec ses feuilles est donné en cas de nervosité, un bain traite les infections vaginales. Dans une étude au cours de laquelle plus de 8 000 indigènes de différentes parties du Brésil ont été interviewés montre qu’une décoction des racines séchées de la plante est un remède populaire dans les tribus pour soigner la malaria. Les indigènes de la tribu Garifuna, au Nicaragua, emploient des décoctions de ses feuilles pour traiter la diarrhée et les maladies vénériennes ainsi que pour faciliter la digestion.
En Afrique, le Desmodium est traditionnellement utilisé pour protéger le foie. Les tradipraticiens l’emploient dans le traitement de différentes maladies du foie incluant l’hépatite virale et pour contrôler les crises d’asthme.
Le Desmodium a été étudié en France, en Angleterre, au Canada et au Ghana. Dans ce dernier, le Centre de recherche médicale en plantes médicales l’utilise chez des patients souffrant d’asthme tandis qu’en Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Sénégal, il est employé pour traiter des ulcères d’estomac et la constipation.

Le Desmodium, un long passé d'usage traditionnel

Le Desmodium, un long passé d’usage traditionnel

Des propriétés hépatoprotectrices

Des études sur l’animal montrent que le Desmodium adscendens limite la toxicité hépatique induite par le tétrachlorure de carbone : il diminue le niveau des transaminases, un marqueur de la souffrance hépatique. Une action bénéfique sur les transaminases a été mise en évidence : l’administration par voie orale pendant 4 jours d’une décoction de Desmodium adscendens (équivalent à 100 mg de plante sèche par kg) a induit une diminution significative de l’alanine-transférase.
Le Desmodium est utilisé en France par certains médecins dans le traitement des hépatites virales. Lorsque le Desmodium est administré avant le troisième jour de l’ictère, le retour à la normale de la couleur des téguments et des urines se fait au bout de 5 jours de traitement. Après cette période, les transaminases GOT et GPT, qui étaient avant le traitement en moyenne respectivement à 730 et 640 unités, ont baissé à 65 et 58 (la norme étant de 30 et 25). Il faut, dans ce cas, une vingtaine de jours pour obtenir une normalisation parfaite. Lorsque l’on commence à administrer le Desmodium entre le 3e et le 10e jour après l’apparition de l’ictère, les transaminases baissent au-dessous du tiers de leur valeur entre le 1er et le 10e jour de traitement. Dans les cas où le traitement est débuté plus tardivement, les résultats sont variables et la normalisation ne se fait pas dans tous les cas, certains se transformant en hépatite chronique auto-immune. Lorsque la normalisation se fait, elle prend deux à quatre mois.

Des effets sur les poumons

Les tradipraticiens du Ghana utilisent depuis très longtemps les feuilles de Desmodium pour soigner l’asthme bronchique. Ce traitement était tellement efficace qu’il a attiré l’attention de la communauté scientifique. En 1977, une étude clinique d’observation a été réalisée. Elle a montré qu’une à deux cuillères à thé quotidiennes de poudre de feuilles séchées de Desmodium produisaient amélioration et rémission chez la plupart des patients asthmatiques traités.
Pour essayer de comprendre les propriétés antiasthmatiques du Desmodium, des scientifiques ont conduit différentes études sur animaux. Dans dix études différentes, ils ont observé que le Desmodium interfère avec la production de nombreuses substances chimiques normalement libérées au cours de la crise d’asthme. On appelle ces substances des spasmogènes parce qu’ils provoquent des contractions dans les poumons. Ce sont l’histamine, qui déclenche la réponse allergique, et les leucotriènes, connus pour stimuler la bronchoconstriction et augmenter la production de mucus dans les voies aériennes. Le Desmodium n’agit pas comme un antihistaminique mais inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses et, par suite, diminue la constriction des voies aériennes et des poumons.
De nombreuses substances et allergènes peuvent provoquer une réaction allergique, appelée choc anaphylactique, mettant en jeu le pronostic vital. Plusieurs des études réalisées sur l’animal ont montré que le Desmodium a une action antianaphylactique contre de nombreuses substances connues pour déclencher de telles réactions allergiques.
La bronchoconstriction, une tendance des voies aériennes à se comprimer ou à devenir plus étroites, provoquant des difficultés de respiration en réponse à différents stimuli et allergènes, est caractéristique de l’asthme et des réactions anaphylactiques. Des chercheurs ont observé que le Desmodium a un effet relaxant sur les tissus pulmonaires et qu’il inhibe les contractions et constrictions induites par différentes substances. Des tests ont montré que l’effet de relaxation des muscles bronchiques intervient très rapidement (en une ou deux minutes).
Le Desmodium active également les canaux potassiques qui jouent un rôle important dans la régulation de la tonicité des muscles lisses des voies aériennes et la libération de substances constrictives dans les poumons.
L’activité antiallergique du Desmodium ne se manifeste pas seulement sur la contraction des muscles lisses dans les voies respiratoires du système respiratoire supérieur mais aussi sur la contraction musculaire dans d’autres parties du corps. Cette action pourrait expliquer que le Desmodium soit traditionnellement utilisé également pour soigner les maux de dos et les spasmes musculaires.