[Total : 12    Moyenne : 3.6/5]

Le Desmodium adscendens bio est une plante herbacée bisannuelle, appartenant au genre desmodium, à la famille des Fabaceae, sous-famille des Faboideae.

Les botanistes la nomme “Desmodium adscendens” ou “Desmodium procumbens”, nous la connaissons sous des noms, tels que: trèfle savane, colle colle, gros trèfle, desmodium,…

En phytothérapie on utilise les tiges et les feuilles.

1°) Étymologie.

Non connue.

2°) Histoire.

En Afrique, le Desmodium adscendens est utilisĂ© depuis fort longtemps par les soigneurs traditionnel pour diverses affections hĂ©patiques (foie), dont l’hĂ©patite virale, et les problèmes pulmonaires.

Certaines tribus de la forêt amazonienne et du Nicaragua pratiquent encore des décoctions et des bains de racines séchées de Desmodium, appelé <>, pour guérir les affections vaginales, la nervosité ou certains troubles digestifs.

Les Docteurs Pierre et Anne-Marie TUBERY ont découvert au cours de leurs travaux sur le desmodium procubens, de 1959 à 1963, dans un dispensaire hôpital du Cameroun, les propriétés hépatoprotectrice de cette plante.

3°) Habitat.

Originaire des zones Ă©quatoriales d’Afrique et d’AmĂ©rique latine, Desmodium adscendens est très rĂ©pandue dans la zone Ă©quatoriale africaine oĂą elle pousse Ă  l’Ă©tat sauvage, rampant dans des lieux humides ou contre les troncs des palmiers Ă  huile ou des cacaoyers ou dans les jardins potagers.

Desmodium

Desmodium

4°) Description botanique.

Les feuilles de Desmodium adscendens sont trifoliolées alternes, les folioles obovales sont longues de 15 à 50 mm et larges de 10 à 30 mm.

La foliole médiane est nettement plus développée que les latérales. Le dessus des feuilles est glabre ou à poils appliqués clairsemés alors que le dessous est plus densément pubescent, ce qui donne une coloration plus claire à la face inférieure.

Les fleurs de desmodium sont lâchement disposées sur un racème axillaire ou terminal long de 10 à 15 cm. La corolle des fleurs est blanchâtre ou violacée et petite.

Le fruit de Desmodium adscendens est une gousse articulée longue de 10 à 25 mm et festonnée du côté inférieur.

5°) Composition.

-saponosides triterpénoïdes, dont Soyasapomines I et III.
-flavonoĂŻdes (Vitexine et Isovitexine)
-Des dérivés de la tryptamine, à la teneur de 8 à 12 mg/kg
-anthocyanes
-alcaloĂŻdes

6°) Propriétés et vertus.

-Protection du foie
-Antiasthmatique
-Antispasmodique
-Anti-inflammatoire
-Analgésique
-Antiallergique
-DĂ©puratif
-Diurétique
-Vulnéraire
-Immuno-modulateur.

Le Desmodium est considĂ©rĂ© avant tout comme un “protecteur de l’hĂ©patocyte”.

7°) Indications.

-Troubles du foie (suites d’hĂ©patites virales ou mĂ©dicamenteuses, d’intoxication…)
-Bronchite
-Spasmes musculaires
-Asthme

Le desmodium est actif pour stimuler la sĂ©crĂ©tion de bile en cas d’insuffisance hĂ©patique simple (paresse hĂ©patique) mais aussi dans les affections hĂ©patiques sĂ©vères comme celles provoquant un ictère (ancien nom : jaunisse). On conseille le desmodiul en cas de cirrhose, d’intoxications, d’obstruction des voies biliaires.

Les tradipraticiens du Ghana utilisent depuis très longtemps les feuilles de Desmodium pour soigner l’asthme bronchique. Le Desmodium n’agit pas comme un antihistaminique mais inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses et, par suite, diminue la constriction des voies aĂ©riennes et des poumons, et ainsi soulage l’asthmatique.

Le desmodium adscendens sous forme de tisane ou de soluté concentré, permet de mieux supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

8°) Contre-indications.

En l’absence de donnĂ©e clinique, il est contre-indiquĂ© chez la femme enceinte et allaitante, ainsi que chez les jeunes enfants.

9°) Effets indésirables.

Selon toutes les Ă©tudes, toxicologiques et pharmacologiques, il n’y a pas d’effet secondaire ou indĂ©sirable.

10°) Toxicologie.

L’Ă©tude menĂ©e par Ă©thnobotanique et pharmacologie de l’universitĂ© de Metz a montrĂ© l’absence de toxicitĂ© du Desmodium adscendens.


[Total : 3    Moyenne : 2.3/5]

Le Desmodium adscendens bio antioxydant naturel puissant est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Fabacées.

Elle est parfois appelĂ©e Desmodium procumbens. Les deux noms font rĂ©fĂ©rence aux longues tiges rampantes qui peuvent s’enrouler sur des supports rigides.

Description

Feuilles trifoliées alternes. Folioles obovales longues de 15 à 50 mm, larges de 10 à 30 mm. Fleurs de couleur violet clair sur un racème axillaire de 10 à 15 cm. Fruit : gousse verte articulée, longue de 10 à 25 cm, large de 3 mm.

Desmodium adscendens

Desmodium adscendens

Habitat

Elle abonde dans la zone équatoriale humide où elle pousse librement le long des troncs des palmiers à huile ou des cacaoyers, ou dans les jardins potagers. Elle préfère les terrains cultivés ou qui ont été cultivés.

RĂ©partition

Afrique (côte ouest), Inde, Amérique du Sud.

Constituants principaux des parties aériennes

Saponosides triterpénoïdes : soyasaponines I et III, déhydrosoyasaponine I.
Flavonoïdes : isoflavone, composé flavonique, dérivés de flavonol et de flavone.
Anthocyanes :pĂ©largonidine – 3 – 0 – r h a m no s ide, cyanidine-3-0-sophoroside.
AlcaloĂŻdes sous forme de traces.

Usages médicinaux, bienfaits, vertus

On utilise les parties aériennes de la plante.
Jaunisse (phase de dĂ©but des hĂ©patites virales A ou B) – Cameroun et CĂ´te d’Ivoire
Allergies : prĂ©vention de l’asthme. Les tiges et feuilles sont utilisĂ©es par le Center for Scientific Research into Plant Medecine au Ghana pour traiter l’asthme.
Infections ORL
Maladies vénériennes
Ulcères d’estomac
Epilepsie et vertiges. Les tradipraticiens amĂ©rindiens du Venezuela s’en servent contre l’épilepsie.
Constipation
La flore illustrĂ©e du SĂ©nĂ©gal indique que les feuilles de Desmodium adscendens sont utilisĂ©es en dĂ©coction dans le traitement des ulcères d’estomac, la constipation, etc.
Les Ă©tudes pharmacologiques dĂ©montrent une action positive sur les transaminases, d’oĂą son effet de protection du foie.


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

PROPRIÉTÉS du Desmodium adscendens bio un antioxydant naturel puissant aux multiples vertus pour la santé humaine .

Famille des Fabacées

NOMS COMMUNS :

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des alcaloĂŻdes, des saponines, des flavonoĂŻdes

PARTIES UTILISÉES :
Les feuilles et les tiges

DESCRIPTION :
Le desmodium est une plante vivace, de 50 cm de haut, à multiples branches, à fleurs légèrement pourpres, à feuilles composées de trois folioles ovales.

CULTURE ET RÉCOLTE :
Le desmodium est une plante originaire des zones Ă©quatoriales d’Afrique et d’AmĂ©rique Latine.

PROPRIÉTÉS :

– Antispasmodique
– AnalgĂ©sique
– Antiasthmatique
– Anti-inflammatoire
– DĂ©puratif
– DiurĂ©tique
– VulnĂ©raire

INDICATIONS :

– Asthme
– Troubles du foie
– Bronchite
– Blessures
– Spasmes musculaires
– Maux de tĂŞte

ATTENTION :
Dans de rares cas, le desmodium peut provoquer des nausées ou de la diarrhée.


[Total : 3    Moyenne : 3/5]

Le Desmodium bio antioxydant naturel puissant gyrans ou Codariocalyx motorius dit la”PLANTE QUI DANSE / PLANTE SENSITIVE”
Le Codariocalyx motorius “DESMODIUM GYRANS” est une espèce tropicale d’Asie. L’une des rares plantes capables de mouvements rapides comme le Mimosa pudica.

Le Desmodium gyrans est une plante connue pour son mouvement de feuilles latĂ©rales Ă  une vitesse rapide pour ĂŞtre perceptible Ă  l’Ĺ“il nu.

Il s’agit d’une stratĂ©gie visant Ă  maximiser la lumière du soleil. Chaque feuille est Ă©quipĂ© d’une charnière qui permet de les dĂ©placer afin de recevoir plus de lumière solaire. Afin d’optimiser la circulation des grandes feuilles, chaque grande feuille a deux petites folioles Ă  sa base. Elles se dĂ©placent constamment le long d’une trajectoire elliptique.

Culture et type de terre:

Le Desmodium gyrans ou Codariocalyx motorius pousse dans une terre Ă  PH acide.

Bien drainer le fond du pot de Codariocalyx motorius avec des graviers.

L’humidité pour la culture :

Le Desmodium gyrans doit être bien arroser en été.

En hiver, ne pas trop arroser, une fois toute les deux semaines suffit.

La lumière :

La plante de Desmodium demande beaucoup de lumiere vive, Ă  placer mi-ombre ou derriere une fenetre .
En ce qui concerne les lumières artificiel, préférer des HPS ou MH.

La température pour une culture idéale :

Le Desmodium gyrans pousse très bien lorsque la température varie de 20 à 35°c.

Pensez a bien rentrer vos plants l’hiver.

Le semi:

Semez les graines de Desmodium gyrans sous 1/2 cm de terreau arroser a l’aide d’un pulvĂ©risateur.

Placez le pot de Codariocalyx motorius sous serre a une température de 25°c à 40°c.

Vous pouvez Ă©galement les faire germer dans du coton humide placer près d’une source de chaleur.

Les graines germent en une Ă  trois semaines.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le Desmodium adscendens a été parfois nommé Desmodium procumbens, les deux vocables faisant allusion à ses longues tiges rampantes qui peuvent s’enrouler sur la base des troncs d’arbres ou autres supports rigides.

Dénomination scientifique de la plante d’origine
Famille : Fabacées (Légumineuses)
Genre : Desmodium
Espèce : adscendens
Initiale du (ou des) botaniste(s) : (Sw)
Autre(s) dénomination(s) : Desmodium procumbens
Partie(s) employée(s) : tiges et feuilles

Posologie
Les présentations sont très nombreuses, mais nous nous limiterons à celles qui sont préparées par le C.R.P.

DESMODIUM – Plante totale sèche
Tiges et feuilles de Desmodium Adscendens, coupées en petits morceaux, à faire bouillir pour obtenir une décoction buvable.
La posologie journalière est de 10g de plante à faire bouillir ¼ d’heure dans trois quarts à un litre d’eau. La décoction, après filtrage, sera consommée dans la journée.

Soluté buvable en flacon
On l’obtient à partir de la décoction citée ci-dessus, concentrée sous vide et aromatisée à l’essence de romarin qui en assure aussi la stérilité.
La posologie journalière est de 20 ml en deux prises chez l’adulte et de 3 ml/10 kg chez l’enfant. Diluer dans un verre d’eau ou de jus de fruit.

Pilulier
Elles contiennent un nébulisat de décoction concentrée. La nébulisation est un procédé qui élimine les substances hygroscopiques pour obtenir une poudre sèche contenant les principes actifs.
3 gĂ©lules contiennent les principes actifs de 10 grammes de plante sèche. C’est donc la posologie quotidienne pour un adulte de corpulence moyenne. On peut ouvrir les gĂ©lules.
Ces deux denières formes (Desmopar et Desmopar fort) sont d’un emploi plus pratique, spĂ©cialement pour les enfants, et la chimiothĂ©rapie.

Les posologies standard peuvent ĂŞtre :
– AugmentĂ©es en cas d’affections sĂ©vères (hĂ©patites graves), jusqu’à 1 cuillerĂ©e Ă  soupe trois fois / jour
– ou diminuĂ©es en cas d’effets secondaires

Effets secondaires du desmodium bio

, rares et immédiatement régressifs si l’on arrête le traitement, pour le reprendre à 1/2 dose (diarrhées, petit état nauséeux).

Au niveau des effets secondaires, seuls quelques rares cas de diarrhées et de vomissements ont été relevés, mais ceux-ci ne sont sans doute pas dû à la plante elle même mais peut être à une bactérie présente sur celle-ci.
Le desmodium est relativement sûr et on peut le prendre à tout âge à condition de ne pas en abuser, comme pour tout traitement, même naturel.


[Total : 4    Moyenne : 1.8/5]

dĂ©finition, propriĂ©tĂ©s et mode d’emploi du Desmodium bio ,une plante aux MULTIPLES bienfaits pour la santĂ© : protection hĂ©patique.

Le Desmodium, s’est progressivement construit une réputation dans les pays occidentaux au cours de ces dernières années.
C’est ainsi que sur la base du nom Desmodium, apparaissent de nombreux produits dont l’efficacité est discutable.
Par ailleurs, nous constatons que certains thérapeutes ont même oublié les propriétés et indications du Desmodium, se rappelant simplement que c’est une plante “ hépatique ”.

>> Des indications précises
Le Desmodium est une plante sauvage qui pousse naturellement en Afrique Ă©quatoriale.
Elle est bien connue des tradipraticiens de ces régions qui l’utilisent pour les ictères, les allergies et différentes maladies de peau.
Suite aux travaux du Dr Pierre Tubéry mais aussi à plusieurs publications de spécialistes africains, nous savons que le Desmodium bio est avant tout un “protecteur de l’hépatocyte”. Il sera donc utile dans toutes les situations où le foie est agressé par un agent exogène (virus, médicament, chimiothérapie …) ou endogène (réaction auto-immune en particulier).
la plante de Desmodium bio va également favoriser le travail métabolique de l’hépatocyte mais inversement ce n’est pas un bon draineur comme l’artichaut ou le romarin.
Il ne faut donc pas se tromper d’indication. La phytothérapie regorge de draineurs hépato-vésiculaires et dans cet objectif il est conseillé d’utiliser un produit drainant.

Quant au Desmodium, il est avant tout un protecteur hépatique.

Desmodium Bio

Desmodium Bio

>> La qualité avant tout
Plus que de mauvaises indications, nous regrettons de voir de plus en plus de Desmodium d’une qualité médiocre sur le marché.
Pourquoi cette situation? Par une méconnaissance de la botanique ou de la pharmacologie.
Non pas qu’il y ait erreur sur la plante car il est facile de reconnaître le Desmodium et il n’y a jamais d’escroquerie sur ce plan là. Par contre, seule la partie aérienne de la plante est active et trop de produits du marché, contiennent également la racine, diminuant d’autant son efficacité.
Les principes actifs du Desmodium bio sont bien connus mais rares sont les laboratoires capable d’en doser la concentration dans leurs produits.
>> Botanique de la plante de desmodium :
Le desmodium, plus exactement le desmodium penduliflorum est encore appelĂ© lespedeza thunbergii, lespedeza sieboldii ou lespedeza de Formose. C’est un arbuste originaire de Chine, il appartient Ă  la famille des papilionacĂ©es, (fabacĂ©es, lĂ©gumineuses).
Le nom lespedeza a Ă©tĂ© donnĂ© en mĂ©moire d’un gouverneur espagnol de Floride qui s’appelait ainsi.
Cette plante produit chaque année une touffe fournie de tiges longues, souples et retombantes qui ont un encombrement important : 1,5m de haut pour 1,5 à 2m de largeur. Ces tiges sont détruites par les gelées.
Les feuilles alternes sont composées de 3 folioles allongées, vert assez clair et au revers soyeux.
La floraison très abondante intervient en septembre et octobre. Les fleurs pourpre vif sont réunies en panicules longues et retombantes qui peuvent atteindre 50 à 80 cm et former un volume plus important que celui du feuillage.
Cet arbuste prospère en sol normal et pas trop argileux, il apprécie une exposition ensoleillée et assez sèche.
En rĂ©alitĂ©, le desmodium bio et le lespedeza ne sont pas des plantes identiques, elles ne diffèrent toutefois que par leurs fruits. La gousse du desmodium contient plusieurs graines tandis que celle du lespedeza n’en contient qu’une seule.
Il existe de nombreuses espèces de desmodium dont :
desmodium adscendens qui a des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales très intĂ©ressantes, il a une action antispasmodique puissante, il soigne le foie atteint d’ictère ou de virus et rĂ©gularise les enzymes hĂ©patiques.
Il existe aussi de nombreuses espèces de lespedeza dont les “trèfles du Japon” cultivĂ©s aux États-Unis, ( lespedeza striata ou lespedeza stipulacea), ces lĂ©gumineuses sont cultivĂ©es comme fourrage, pour l’amĂ©lioration des sols ou pour leurs graines apprĂ©ciĂ©es des animaux.

>> Les Ă©tudes du Dr Pierre Tubery
Le Dr Pierre Tubery a rapportĂ© d’un sĂ©jour au Cameroun une plante d’un grand intĂ©rĂŞt: le Desmodium adscendens. Le Desmodium est une plante annuelle de la zone Ă©quatoriale, de la famille des fabacĂ©es.
DĂ©couverte en Afrique oĂą on l’utilise pour soigner l’ictère (jaunisse), due Ă  l’hĂ©patite virale, elle a Ă©tĂ© soumise Ă  des Ă©tudes de toxico-pharmacologie, autant en France qu’en Italie.

Celles-ci ont dĂ©montrĂ© qu’ingĂ©rĂ© sous forme de tisane ou de dĂ©coction concentrĂ©e, le Desmodium ne prĂ©sentait aucune toxicitĂ©. Il n’agit pas contre le virus, mais protège puissamment le foie. Pour certains cas observĂ©s par le Dr Tubery, la persistance de cet effet bĂ©nĂ©fique passe souvent par un traitement Ă  vie, sans effet secondaire.