[Total : 16    Moyenne : 3.2/5]

Légumineuse herbacée des zones équatoriales et tropicales d’Afrique , le Desmodium adscendens pousse à l’état sauvage en s’entourant autour des troncs des palmiers à huile ou des cacaoyers.

Les feuilles sont trifoliées alternes, les fleurs blanches ou violètes, et le fruit est une gousse verte

Les parties utilisées en phytothérapie sont la tige et les feuilles

Le Desmodium est utilisé traditionnellement en Afrique pour traiter les hépatites et l’asthme

Il fut introduit en Europe par le Dr Pierre Tubéry

Principes actifs

– Saponosides triterpénoïdes : soyasaponines et dihydrosoyasaponines

Responsables de l’effet hépato protecteur

– Flavonoïdes

– Anthocyanes

– Alcaloïdes dérivés de la tryptamine

Desmodium adscendens

Desmodium adscendens

Propriétés

→ Propriétés hépato protectrices

Le Desmodium régénère et protège la cellule hépatique des dommages causés les virus des hépatites ( A B C ) , les médicaments, l’alcool, les toxiques de l’environnement

Il normalise les transaminases, la bilirubine

→ Propriétés antiasthmatiques, antispasmodiques

Dues aux saponosides des extraits aqueux et alcooliques

– Diminution de la libération de l’histamine au niveau des intestins et des poumons

– Action relaxante des muscles lisses bronchiques , due à la modulation de la cyclo-oxygénase

Utilisation médicinale en phytothérapie

→ protection du foie

– Le Desmodium est un traitement indispensable en cancérologie, protégeant des effets hépatotoxiques des chimiothérapies anticancéreuses

– Les hépatites virales aigues ou chroniques, et complément également indispensable du traitement des hépatites C et B par l’interféron

– L’hépatite alcoolique

– La NASH, la stéatose hépatique non alcoolique, dans les syndromes métaboliques

→ Les douleurs d’origine hépatique, du fait des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires

→ Les allergies

Traitement de fond des allergies respiratoires ,rhume des foins, rhino-sinusites allergiques, toux spasmodique, des urticaires, de l’eczéma

Asthme en traitement préventif des crises, asthme non stabilisé à composante inflammatoire et spasmodique importante

Comment le prendre, posologie ?

Utiliser la décoction en priorité quand cela est possible : 6 à 10 g dans 1litre d’eau , faire bouillir 15 mm, et boire dans la journée

( seul problème, le gout vraiment pas terrible )

Autrement privilégier les formes liquides, aqueuses ou hydro-alcooliques, ou en solution glycérinée ( EPS) ,beaucoup plus concentrées

Eviter les formes en gélules de poudre, trop peu concentrés en principes actifs( il faut en prendre de grandes quantités )


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*